Black background with orange code

Qu'est-ce que l'Edge Computing ?

L'Edge Computing est une méthode de traitement des données qui se fait localement, à proximité des utilisateurs et des terminaux. Cela permet d'économiser de la bande passante et de réduire la latence, afin d'offrir aux utilisateurs les expériences digitales haut débit qu'ils attendent.

Que signifie « Edge » ?

L'Edge, ou bordure de l'Internet, fonctionne comme un distributeur. Où que vous soyez, il y en a toujours un à proximité. Retirer de l'argent est par conséquent rapide, facile et prévisible. Le traitement des données à proximité des utilisateurs et des terminaux accélère et simplifie l'accès, quel que soit l'endroit où se trouvent les utilisateurs et les terminaux, en réduisant la latence. La latence est le délai pénible qui a lieu lorsque vous naviguez sur un site Web et que vous attendez le chargement de la page, ou lorsque vous appuyez sur une application mobile et que vous devez attendre son démarrage. Cela se produit généralement car les centres de traitement et de stockage des données sont physiquement loin de vous. Lorsque ces processus sont déplacés en bordure de l'Internet, géolocalisée près de vous, des expériences digitales en temps quasi réel sont possibles.

Le terme évolutif « Edge » peut désigner un serveur en bordure de l'Internet, l'ordinateur d'un utilisateur ou un terminal IoT. C'est un lieu où le traitement et les données sont répartis hors du centre de données pour rapprocher les données et les décisions des utilisateurs et des terminaux, afin d'offrir une meilleure expérience utilisateur.

Comme l'a décrit Bob Gill, expert du secteur et vice-président analyste chez Gartner, dans The Edge Manifesto, la bordure de l'Internet est conçue pour « placer les ressources de contenu, de calcul et des centres de données à la périphérie du réseau, près des concentrations d'utilisateurs. Cette évolution du modèle traditionnel de centre de données centralisé garantit une meilleure expérience utilisateur exigée par l'activité digitale. » 

La bordure de l'Internet est conçue pour créer des sites hautement distribués et agiles qui fournissent un accès à des services qui aident les entreprises à minimiser la latence, optimiser l'échelle et protéger constamment les applications déployées sur n'importe quelle plateforme. Résultat : les utilisateurs bénéficient réellement d'une expérience utilisateur rapide et fluide.

Comment fonctionne l'Edge Computing ?

L'Edge Computing est comme un cabinet médical qui possède son propre laboratoire. Vous pouvez passer votre examen, vos tests de laboratoire et obtenir vos résultats directement sur place. Grâce à l'Edge Computing, vos données sont collectées, analysées et traitées en bordure de l'Internet, là où les personnes interagissent avec vous en ligne.

Pour faire simple, l'Edge Computing rapproche les données, les informations et la prise de décision des objets qui les utilisent, comme un terminal IoT ou l'ordinateur d'un utilisateur. Plutôt que de compter sur un site central qui peut se trouver à des milliers de kilomètres de distance, la bordure de l'Internet sera toujours la plus proche possible de ces « objets ». C'est ainsi que le monde physique et le monde digital interagissent en bordure de l'Internet. L'Edge Computing convertit ces interactions en données, qui peuvent être utilisées pour prendre une décision, rechercher des modèles ou transmettre des données à une application de stockage ou d'analyse afin de mener une analyse plus approfondie. Le but est de garantir un déploiement fiable et évolutif afin que les données, notamment les données en temps réel, ne subissent pas de latence qui pourrait affecter l'objectif ou les performances d'une application.

À quoi sert l'Edge Computing ?

L'Edge Computing est utilisé partout autour de nous et continue de croître et de se développer. Par exemple, il sert aux interactions quotidiennes auxquelles vous ne pensez même pas lorsque vous recevez une réponse instantanée. Cela peut aller de l'utilisation d'applications mobiles, des achats en ligne, de la vérification de votre solde bancaire et du streaming multimédia à l'interaction avec un terminal connecté, comme une lampe, une sonnette ou une voiture, en passant par l'enregistrement pour un vol ou un voyage en train. Tous ces services nécessitent un traitement des informations en temps réel et à grande échelle. Ces exemples illustrent parfaitement la manière dont l'Edge Computing peut faire la différence entre une expérience exceptionnelle et une expérience lente et frustrante.

L'Edge Computing est loin d'être une nouveauté, mais pendant des décennies, il a été trop en avance sur son temps pour être pleinement pris au sérieux. Les transactions boursières ultra rapides ou l'optimisation et la localisation des services dans les succursales illustrent depuis longtemps ce fameux rapprochement de la logique métier et du lieu de l'action. Les nouvelles technologies offrent davantage d'opportunités pour tirer parti de la puissance de l'Edge Computing, notamment en permettant des décisions plus rapides pour les voitures connectées et autres terminaux IoT ou en améliorant les vitesses de traitement réseau avec la 5G.

Que sont les serveurs Edge ?

Dans les années 1990, lorsque les réseaux de diffusion de contenu (CDN) ont été créés, des serveurs en bordure de l'Internet ont été développés pour diffuser plus rapidement du contenu Web et vidéo en le déployant à proximité des utilisateurs. Nous étions alors à l'aube de l'ère de l'Edge Computing, lorsque les premiers services commerciaux d'Edge Computing hébergeant des applications telles que les paniers d'achats et les agrégateurs de données en temps réel ont vu le jour.

En d'autres termes, les serveurs en bordure de l'Internet sont un type de terminal qui exécute le traitement en périphérie, comme point d'entrée dans un réseau, afin que les utilisateurs puissent accéder immédiatement au contenu et aux ressources comme les applications Web.

Les CDN et l'Edge Computing sont-ils identiques ?

Étant donné l'évolution de la définition de l'« Edge », un CDN peut être considéré comme une forme d'Edge Computing. Les CDN sont généralement composés de serveurs conventionnels servant à stocker des données mises en cache. Cependant, de nos jours, si vous utilisez déjà un CDN et que ce fournisseur vous permet d'écrire du code (pour interagir avec le CDN), il s'agit là d'Edge Computing appliqué au CDN. Les réseaux en bordure de l'Internet peuvent s'exécuter sur n'importe quel type de serveur (serveurs classiques, smartphones, terminaux IoT, etc.) et sont capables de traiter et de stocker des données.

Quelle est la différence entre l'Edge et le cloud ?

Le Cloud Computing et l'Edge Computing sont des technologies différentes. Elles ne sont pas interchangeables. Si le Cloud Computing est utilisé pour traiter des données sans temporalité, l'Edge Computing sert à traiter des informations dont la durée de vie est limitée.

Outre la réduction de la latence, l'Edge Computing est souvent privilégié pour les sites distants où la connexion est faible ou limitée, et qui nécessitent un stockage local.

Qu'est-ce que l'informatique sans serveur ?

L'informatique sans serveur est parfois appelée, ou confondue avec, l'Edge Computing. Bien qu'il existe des similitudes, l'Edge Computing peut assembler du contenu dynamique, déployer des protections, gérer des bots, etc. en bordure de l'Internet ; le tout à proximité des terminaux des utilisateurs finaux. Cela permet aux entreprises de configurer et de déployer ces fonctions tout en diffusant leur contenu. 

Également appelée « fonction en tant que service (FaaS) », l'informatique sans serveur est un environnement informatique sans gestion qui permet aux développeurs de déployer et d'exécuter des données logiques et contextuelles basées sur des événements, sans gérer ni entretenir l'infrastructure sous-jacente. Il s'agit d'un autre style de Cloud Computing où le développeur se préoccupe uniquement du code exécuté. Le fournisseur de services cloud gère automatiquement la façon dont le code est exécuté, ainsi que tous les besoins en termes de performances et d'évolutivité, de sorte que le développeur n'a pas besoin de gérer le système d'exploitation ou le middleware.

Les environnements sans serveur sont généralement intégrés à des clouds de calcul centralisés ou en bordure de l'Internet et proposent des modèles de tarification basés sur les ressources réellement utilisées par les applications.

Les principaux avantages des solutions sans serveur sont l'élimination des tâches de maintenance de l'infrastructure et le transfert des responsabilités opérationnelles à un fournisseur de cloud ou en bordure de l'Internet, ainsi que la mise à l'échelle automatique pour éviter de développer à l'avance des capacités supplémentaires.

L'informatique sans serveur allège la charge de travail des développeurs pour leur permettre de se concentrer sur le cœur de l'expérience digitale. En outre, les environnements sans serveur sont évolutifs, fiables et rentables, car vous ne payez que ce que vous utilisez. 

Traditionnellement, les environnements sans serveur offraient une structure de calcul incluant plusieurs langages de programmation, un magasin de données en lecture/écriture et des outils de développement facilitant la gestion, l'exécution et la surveillance du code.

Quel avenir pour l'Edge Computing ?

Les personnes, les objets et les systèmes qu'ils utilisent interagissent de plus en plus. Autant de nouvelles occasions pour les solutions d'Edge Computing d'apporter une valeur ajoutée par le biais du matériel, des logiciels et du code. 

Selon certains rapports du secteur, les entreprises pourraient investir près de 250 milliards de dollars dans l'Edge Computing d'ici 2024. Cette valorisation exige que la bordure de l'Internet soit bien comprise, que les plateformes en bordure de l'Internet fournissent à la fois des services intégrés et des intégrations avec d'autres fournisseurs d'écosystèmes, et que les entreprises identifient les cas où la latence et la transformation digitale exigent une structure centralisée ou diffuse.

Comment se fait la mise en œuvre de l'Edge Computing ?

L'Edge Computing peut être complexe et difficile à comprendre. Voyons deux exemples simplifiés d'entreprises confrontées à des défis liés aux plateformes cloud, montrant la manière dont le Cloud Computing et l'Edge Computing ont résolu le problème.

Accélération de la géolocalisation

La personnalisation joue un rôle majeur dans la nouvelle expérience utilisateur. L'affichage des stocks et des offres locales est essentiel, mais pas toujours facile à mettre en place. La géolocalisation a permis à un célèbre marketplace automobile de personnaliser son inventaire et ses informations, et de partager des prix, des évaluations, des avis et des informations commerciales.  

Aussi simple que cela puisse paraître, la récupération de ces données nécessite l'émission de nombreux appels à destination de l'application Web. Lorsqu'un utilisateur accède à l'application, un microservice de géolocalisation permet à l'application de filtrer les données qu'elle affiche. Les microservices sont un moyen de développer des applications logicielles à l'aide de services modulaires, déployables indépendamment. Le problème était la latence supplémentaire créée par les appels servant à récupérer des données actualisées. Le microservice de géolocalisation ralentissait de 500 millisecondes à 2 secondes le chargement des pages. Si ce délai ne semble pas très long, il est significatif compte tenu des exigences de rapidité des consommateurs d'aujourd'hui et de leurs emplois du temps chargés. Le passage du microservice à une solution qui injecte les données de géolocalisation via un cookie en bordure de l'Internet a permis de réduire de 99 % les délais aller-retour. Cela signifie que le microservice renvoie désormais les données de géolocalisation en 20 millisecondes. Pour une personne cherchant à acheter une voiture et à comparer rapidement les frais et les caractéristiques, l'amélioration de la rapidité de l'obtention des informations s'est avérée essentielle.

Connexions mondiales

La plupart des personnes qui ont pris l'avion ont rencontré ce problème. Vous connaissez l'heure prévue de votre vol. Vous téléchargez l'application de la compagnie aérienne pour recevoir des notifications. Vous consultez le suivi des vols et le site Web de l'aéroport pour vérifier votre vol. Une fois à l'aéroport, vous vérifiez les informations de vol et de porte d'embarquement sur les écrans. Puis, arrivé à la porte d'embarquement, vous consultez les mises à jour sur la borne. Le plus souvent, les informations ne correspondent pas. 

Les compagnies aériennes sont confrontées à de nombreuses difficultés lors de l'envoi et de la synchronisation des données critiques. L'irrégularité de la vitesse d'Internet et des réseaux entrave réellement la coordination des données en temps réel. Les informations contraires sur le statut des vols génèrent de la confusion chez les passagers et une augmentation de la demande de ressources en matière de service client. Pour garantir la satisfaction des clients et réduire les coûts, la distribution des informations doit être plus précise et plus rapide. 

Une compagnie aérienne internationale a résolu ce problème grâce à une solution d'Edge Computing. Elle a constaté que les applications Web standard ne peuvent pas relever le défi de la synchronisation des données : il y a bien trop d'applications à synchroniser. En outre, les applications Web se mettent à jour en demandant des informations sur un horaire (ou en réponse à un événement). Par exemple, avez-vous déjà exploré les options du client de messagerie de votre téléphone ? Il existe un paramètre permettant de sélectionner l'option de messages « pull » (demandés) et « push » (diffusés). L'option « pull » permet à votre téléphone de demander des mises à jour au serveur de messagerie. L'option « push » demande au serveur de messagerie de vous envoyer des informations. Vous configurez le calendrier des messages « pull » et « push » en fonction de la fréquence à laquelle vous prévoyez de recevoir de nouveaux e-mails. Concernant les informations de vol, le problème est lié au nombre d'applications. L'application pour mobiles, les écrans à l'aéroport, les sites Web et les bornes en porte d'embarquement génèrent des demandes à des intervalles différents. Cela veut dire que les retards de vols s'affichent différemment sur chacune des applications. 

La compagnie aérienne a utilisé une solution d'Edge Computing pour synchroniser ses informations de vol à l'échelle mondiale. La solution offre trois avantages clés : 

  1. Les messages sont moins volumineux et distribués de manière plus rapide et plus fiable
  2. Les informations sont plus sécurisées, car elles sont uniquement envoyées aux abonnés
  3. Chaque terminal qui affiche les informations de vol les reçoit en même temps

La solution a permis la diffusion de messages automatisés fiables et de notifications en temps réel, permettant ainsi aux clients de la compagnie aérienne de ne pas perdre de temps grâce à des informations cohérentes à chaque point d'accès.

L'intérêt économique de l'Edge Computing

De nombreuses entreprises tentent encore de comprendre quand, où et comment l'Edge Computing peut répondre à leurs besoins spécifiques. Choisir entre Edge Computing et Cloud Computing se résume à comparer les prix lorsque les deux options sont viables. Certaines formes de traitement n'ont aucun sens en bordure de l'Internet, tout comme il existe des cas d'utilisation de l'Edge Computing où les contraintes de faible latence empêchent de centraliser le traitement dans le cloud.

À mesure que les diffuseurs passent au digital, ils doivent comprendre les préférences de leurs abonnés pour adapter leur programmation et proposer une expérience de visionnage idéale. Cette adaptation n'est réellement possible qu'avec des données au repos (données qui ne se déplacent pas activement d'un terminal à un autre ou d'un réseau à un autre et sont stockées sur un disque dur, une clé USB ou un ordinateur portable, ou archivées d'une autre manière). Les données doivent être collectées mondialement, puis stockées et traitées afin de déterminer le contenu à créer et les conditions de production en fonction des données démographiques de la base d'abonnés. À l'inverse, proposer à ces abonnés un lancement rapide et un visionnage fluide, là où ils se trouvent, sur le terminal qu'ils utilisent, sur leur connexion réseau spécifique, nécessite une surveillance, un traitement et des mesures en temps réel. L'intérêt de cette stratégie se mesure en mois et en années, mais en termes d'expérience du spectateur, la valeur se crée ou se perd en quelques millisecondes.

De même, les détaillants doivent impérativement comprendre les préférences de leurs clients en matière d'expériences d'achat omnicanal sur des milliers d'interactions afin de concevoir des vitrines et des offres qui convertissent les clients et optimisent leur valeur sur le cycle de vie. Ces décisions ne peuvent pas être prises en fonction d'actions individuelles ou en temps réel. Ces données ne sont également disponibles qu'au repos, en créant des groupes d'acheteurs et des profils où les produits peuvent être présentés et mis en avant pour stimuler la décision d'achat. L'assemblage de ces informations et leur adaptation, selon que l'acheteur se trouve dans un magasin ou en ligne, le terminal qu'il utilise et la manière dont l'application de commerce électronique se comporte sur le moment, nécessite un traitement en temps réel pour optimiser les conversions. 

Il est essentiel de comprendre quand et où les données sont utiles. Les entreprises doivent déterminer dans quels domaines le cloud et la bordure de l'Internet sont les plus utiles, puis construire leur infrastructure et leurs applications en conséquence. Les données qui conservent leur utilité au repos seront beaucoup plus coûteuses à gérer et à sécuriser en bordure de l'Internet, car cela créera des redondances que le cloud centralisé est conçu pour surmonter. Les données hyperlocales en temps réel renvoyées au cloud depuis la bordure de l'Internet ne pourront pas être valorisées et ne feront qu'accroître les coûts, car les allers-retours font augmenter la latence et créent des erreurs qui entraînent une expérience utilisateur médiocre. 

En d'autres termes, si des mesures doivent être prises en fonction de données qui changent en temps réel, commencez par l'Edge Computing. Si les données peuvent ou doivent être assemblées, traitées et analysées pour révéler leur intérêt, commencez par le Cloud Computing.

Découvrez les solutions d'Edge Computing d'Akamai

La plateforme d'Edge Computing d'Akamai permet de créer et d'exécuter des applications et des services avec une souplesse, une évolutivité, une fiabilité et une sécurité inégalées.

Depuis plus de vingt ans, Akamai aide les entreprises à développer des solutions d'Edge Computing adaptées à leurs besoins spécifiques en termes de croissance et de développement. Avec la plateforme en bordure de l'Internet la plus importante et la plus sophistiquée au monde, plus de 4 200 sites et plus de 1 400 réseaux dans 135 pays, nous sommes prêts à fournir le meilleur en matière d'informatique sans serveur, d'applications en bordure de l'Internet et d'optimisation de cloud.

Innovation en bordure de l'Internet

Avec EdgeWorkers, toutes vos idées prennent vie : la seule limite est votre imagination. Nous avons conçu EdgeWorkers pour permettre aux équipes de développement de construire librement une logique qui influe sur l'expérience client, du routage du trafic à l'assemblage de contenu dynamique et au-delà, avec leurs outils et flux de travail existants.

EdgeWorkers et EdgeKV permettent aux développeurs de créer et de déployer des microservices sur plus de 250 000 serveurs périphériques à travers le monde. Lorsque les équipes de développement déploient leur code en bordure de l'Internet, elles rapprochent les données, les idées et la logique de leurs utilisateurs finaux. Le modèle de mise en œuvre fiable et évolutif d'Akamai garantit que les données et les calculs ne soient pas entravés par des problèmes de latence pouvant avoir un impact négatif sur les expériences digitales

Découvrez toutes les solutions d'Edge Computing d'Akamai