Dark background with blue code overlay
Blog

Luttez contre le piratage grâce à la solution Managed Content Protection d'Akamai

Harish Menon

Written by

Harish Menon

January 26, 2022

piracy.png

« Voler une voiture ? Jamais ! Voler un sac ? Jamais ! Voler une télé ? Jamais ! Voler un film… Jamais ? Télécharger des films piratés c'est du vol. » Les cinéphiles du début des années 2000 se souviennent probablement de l'annonce d'intérêt public mettant en garde contre le téléchargement de contenu piraté.

Bien qu'omniprésent à l'époque, le piratage de contenu de ces années-là est vraiment minime par rapport à celui du secteur du divertissement d'aujourd'hui, sans parler de l'industrie de la musique, de l'édition, des logiciels et bien plus encore. Après des recherches approfondies sur les surfaces d'attaque et le contenu ciblé par les pirates de contenu, Akamai publie aujourd'hui ses résultats dans le rapport État des lieux d'Internet / Sécurité, « Les pirates à l'affût ». 

Mieux protéger la propriété intellectuelle pour réduire les risques de sécurité

De nombreuses tendances, ainsi que nos recherches continues, nous ont fait prendre conscience de la nécessité d'aider nos clients à protéger leur contenu contre les pirates. C'est pourquoi nous avons développé le service Akamai Managed Content Protection (MCP), afin de mieux protéger leur propriété intellectuelle et de réduire les risques de sécurité liés au piratage. Pour comprendre comment cette solution protège les entreprises et leurs clients, il faut d'abord comprendre l'écosystème global du piratage

Le mythe du « crime sans victime »

Souvent décrit comme un « crime sans victime », la réalité du piratage est pourtant tout autre. En moyenne, l'économie américaine perd 29 milliards de dollars par an à cause du piratage international, selon le Global Innovation Policy Center de la Chambre de commerce des États-Unis. Les industries de la télévision et du cinéma, qui comptent parmi les secteurs les plus piratés, sont à l'origine de 2,5 millions de postes rien qu'aux États-Unis. En matière de revenus et de moyens de subsistance, le piratage fait de nombreuses victimes et l'écosystème continue de s'étendre.

Les recherches menées dans le cadre du dernier rapport État des lieux d'Internet / Sécurité d'Akamai ont démontré qu'entre janvier et septembre 2021, la demande mondiale de piratage (comptabilisée en fonction du nombre de visites de sites Web offrant l'accès à des films et des séries télévisées, soit directement via un navigateur ou une application pour mobile, soit par le biais de téléchargement de torrents) a atteint 3,7 milliards de diffusions et de téléchargements non autorisés. De plus, les recherches ont montré que 61,5 % des internautes qui piratent des contenus y accèdent directement et que 28,6 % d'entre eux recherchent activement ces contenus. 

Quels sont les secteurs les plus touchés par le piratage ? 

Aujourd'hui, la télévision est le secteur le plus piraté et le streaming permet aux pirates de fournir illégalement un accès à des contenus de qualité. En plus du mécontentement des clients qui payent et des implications juridiques pour les fournisseurs de contenu, le piratage expose également les internautes à des contenus malveillants, allant de l'hameçonnage aux programmes malveillants en passant par les failles de sécurité, les botnets, les attaques de ransomware et le vol d'identité. Nos ingénieurs ont constaté que plus de 90 % des sites de streaming illégaux détectés par notre service MCP contenaient ce type de contenu, ce qui représente une véritable menace pour les utilisateurs et les fournisseurs de services de streaming.

Parallèlement, les événements diffusés en live sont particulièrement exposés au piratage compte tenu de la forte demande et de l'importance de la diffusion en temps réel (p. ex., personne ne veut manquer le résultat d'un événement sportif majeur).

Les formes de piratage les plus répandues

D'après notre expérience, les formes de piratage les plus courantes sont les suivantes :

  • Partage de liens et collecte de jetons : les applications pour mobile et de bureau monétisent les événements piratés avec leurs propres publicités et utilisent des jetons d'accès compromis ou recyclés pour y accéder.

  • Extraction et rediffusion en streaming : les pirates diffusent des événements sur les réseaux sociaux publics tels que Twitch, YouTube et Facebook, et ce malgré la gestion numérique des droits (GND)/le chiffrement et la segmentation en unités.

  • VPN/proxy : les pirates et les utilisateurs contournent les restrictions géographiques pour accéder au contenu.

Une sensibilisation complète

Afin d'aider les entreprises à faire face à la vague croissante du piratage, nous envisageons d'utiliser notre service MCP comme première ligne de défense pour les fournisseurs de radiodiffusions dans notre Centre de contrôle des opérations de diffusion (BOCC).

Le service MCP a été conçu pour lutter contre le piratage avant qu'il ne puisse avoir un impact, permettant ainsi à Akamai d'identifier et d'atténuer le piratage de la couche de diffusion en temps quasi réel. Le service est polyvalent, car il peut être exécuté à la fois automatiquement et sous une supervision humaine. En complément des services existants dans un flux de travail multimédia, la solution MCP fournit des résultats basés sur des entrées externes ou des renseignements pouvant être connectés à d'autres outils et services, tout en recueillant des informations sur les tentatives de piratage sur de longues périodes. 

Combinés, ces éléments permettent aux entreprises de déceler les menaces de piratage, de se familiariser avec et de s'y adapter afin de mieux comprendre à quel endroit les pirates exploitent leurs services et de les arrêter de manière proactive.

Combattre les menaces de piratage avec la solution MCP

La solution MCP permet aux organisations de mieux lutter contre les menaces de piratage grâce à quatre éléments clés : 

  • La surveillance : le module de surveillance identifie les régions qui desservent le trafic et fournit un aperçu en temps réel de la situation du flux de travail et de l'écosystème de streaming.

  • La détection automatique : la solution MCP génère des empreintes d'exception en bordure de l'Internet, évalue automatiquement les menaces et fournit des capacités d'« évaluation du niveau de confiance » grâce à l'apprentissage approfondi.

  • L'analyse en temps réel : les clients qui utilisent le service MCP peuvent bénéficier d'une analyse programmatique de niveau 7 des demandes entrantes en temps réel, d'une expertise du domaine du service géré et de fonctionnalités de surveillance continue, grâce à l'assistance d'experts du piratage et de la diffusion au sein du BOCC.

  • L'atténuation rapide : en complément des couches de protection existantes d'Akamai et du client, l'atténuation conditionnelle et basée sur des règles d'infractions en quelques secondes après activation vient compléter la protection globale.

Encourager un visionnage légal

En plus de ses capacités techniques, la solution MCP offre également la possibilité de convertir les utilisateurs de sites de piratage en abonnés payants. La suppression des accès non autorisés en temps quasi réel pousse les potentiels utilisateurs de contenu piraté à rechercher des moyens d'accès légaux, rendant ainsi les internautes plus heureux tout en garantissant leur sécurité. De plus, la veille stratégique du service aide les entreprises à comprendre les modèles de consommation afin de mieux identifier les stratégies de contenu appropriées.

Comme le démontre le rapport « Les pirates à l'affût », le piratage est plus répandu que jamais et les techniques ainsi que les technologies utilisées par les pirates évoluent en permanence. Les entreprises doivent s'adapter et faire preuve de diligence en utilisant des solutions qui bloquent le piratage et protègent leur propriété intellectuelle. La solution Managed Content Protection est donc la solution idéale pour les clients d'Akamai. En outre, nous améliorons constamment le service afin de le préparer aux futurs défis en constante évolution posés par le piratage.

En savoir plus

Pour en savoir plus sur la prise en charge par Akamai des flux vidéo OTT, consultez le Centre de contrôle des opérations de diffusion d'Akamai et le Rapport État des lieux d'Internet / Sécurité.



Harish Menon

Written by

Harish Menon

January 26, 2022