FAQ des utilisateurs finaux

Découvrez les réponses aux questions les plus fréquentes des utilisateurs finaux.

Questions fréquentes des utilisateurs finaux

Akamai diffuse du contenu Web et des applications Web pour de nombreuses agences gouvernementales et multinationales comme Apple, FedEx, Trend Micro, Yahoo, Microsoft et plus de 2 800 autres. Nous n'assurons pas l'accès au réseau de nos clients et nous ne sommes pas non plus un fournisseur d'accès qui permet d'accéder à Internet. Tous les serveurs de notre réseau de diffusion de contenu (CDN) sont conçus pour diffuser de contenu Web. Ils ne sont pas accessibles directement aux « utilisateurs » ou aux « clients ». Voici quelques informations qui peuvent aider à comprendre pourquoi vous voyez du trafic Akamai sur votre ordinateur.

Si les réponses aux questions fréquentes et les réponses obtenues de votre fournisseur Internet et de l'éditeur du logiciel n'apportent pas de réponse à vos questions et que vous souhaitez qu'Akamai effectue des recherches plus en profondeur, envoyez-nous les informations nécessaires à l'adresse mentionnée ci-dessous.

> Mon pare-feu a bloqué l'accès Internet à mon ordinateur sur le port TCP #### depuis le port 80 du serveur de votre société. Pourquoi ?
Lorsque vous vous connectez à un site qui utilise les services d'Akamai, votre navigateur télécharge un fichier HTML qui contient des URL intégrées indiquant à votre navigateur que certains des éléments nécessaires à l'affichage de la page se trouvent sur des serveurs Akamai. Ensuite, votre navigateur contacte un serveur Akamai pour obtenir ces images ou ce contenu de streaming. Comme ce contact se fait à partir du port 80 de notre serveur, cette transaction est considérée comme une connexion HTTP tout à fait normale. En général, les services TCP s'exécutent sur les serveurs sur les ports en dessous de 1024. Dans ce cas-ci, il s'agit du service httpd sur le port 80. Un client se connecte avec un numéro de port aléatoire supérieur à 1023 affecté par le système d'exploitation local. Par exemple, votre système d'exploitation peut ouvrir les ports 1566, 1567 et 1568 pour qu'ils se connectent tous au port 80 de notre serveur Web afin de récupérer trois images. 

> Mon pare-feu signale une connexion Akamai « inconnue » venant du port 443 de votre serveur. Pourquoi ?
Lorsque vous vous connectez à un site qui utilise les services d'Akamai avec du contenu SSL (Secure Sockets Layer), votre navigateur télécharge un fichier HTML qui contient des URL intégrées indiquant à votre navigateur que certains des éléments nécessaires à l'affichage de la page se trouvent sur des serveurs Akamai. Ensuite, votre navigateur contacte un serveur Akamai pour obtenir ces images ou ce contenu de streaming. Comme ce contact se fait à partir du port 443 de notre serveur, cette transaction est considérée comme une connexion HTTPS tout à fait normale. En général, les services TCP s'exécutent sur les serveurs sur les ports en dessous de 1024. Dans ce cas-ci, il s'agit du service SSL sur le port 443. Un client se connecte avec un numéro de port aléatoire supérieur à 1023 affecté par le système d'exploitation local.

> Mon pare-feu signale une connexion Akamai « inconnue » venant du port UDP 554. Pourquoi ?
Lorsque vous recevez un flux Real diffusé par Akamai via RTSP (Real Time Streaming Protocol), votre lecteur Real Player contacte le port UDP 554 de notre serveur. Cette transaction est une connexion RTSP normale.

> Mon pare-feu signale une connexion Akamai « inconnue » venant du port TCP 8080. Pourquoi ?
Lorsque vous recevez un flux Real diffusé par Akamai via HTTP (Hyper Text Transfer Protocol), votre lecteur Real Player contacte le port TCP 8080 de notre serveur. Cette transaction est une connexion HTTP normale.

> Mon pare-feu signale une connexion Akamai « Inconnue » du port source 2000/2001 aux ports UDP 6970-6999 de mon système. Analysez-vous les ports de mon système ?
Lorsque vous recevez un flux QuickTime diffusé par Akamai via RTP/RTSP (Real Time Transport Protocol/Real Time Streaming Protocol), un contact est établi entre le port UDP 2000/2001 de notre serveur et les ports UDP 6970-6999 du client. Cette transaction est une connexion RTP/RTSP normale et ne doit pas être interprétée comme une analyse des ports.

> Mon pare-feu signale une connexion Akamai « inconnue » venant du port TCP source 1755 de votre serveur. Pourquoi ?
Lorsque vous recevez un flux Microsoft Windows Media diffusé via MMS (Microsoft Media Server Protocol), un contact est établi depuis le port source 1755 de notre serveur. Il s'agit d'une connexion MMS (Microsoft Media Server Protocol) normale. > Pourquoi est-ce que je vois « Contacting a###.g.akamai.net... » dans la barre d'état de mon navigateur ? Lorsque vous vous connectez à un site qui utilise les services d'Akamai, votre navigateur télécharge un fichier HTML qui contient des URL intégrées indiquant à votre navigateur que certains des éléments nécessaires à l'affichage de la page se trouvent sur des serveurs Akamai. Ensuite, votre navigateur contacte un serveur Akamai pour obtenir ces images ou ce contenu de streaming. La barre d'état de votre navigateur affiche cette activité.

> Notre pare-feu a détecté que des adresses IP contrôlées par Akamai tentaient d'accéder à notre adresse IP via différents ports. Cela ressemble à une attaque. Que se passe-t-il ?
Les messages que vous voyez indiquent que des utilisateurs se trouvant derrière le pare-feu utilisent l'interface Akamai NetSession. L'interface NetSession d'Akamai est un logiciel client de gestion de téléchargements utilisé pour télécharger des logiciels ou autres contenus numériques à la place du client d'Akamai. Elle utilise des protocoles basés sur les protocoles TCP et UDP pour télécharger le contenu et faciliter la connexion via les périphériques réseau comme les proxys, les pare-feu et les périphériques NAT (Network Address Translation).

> J'ai effectué les opérations recommandées, mais j'ai encore des questions. Que puis-je faire ?
Si après avoir lu les réponses aux questions fréquentes et consulté votre fournisseur Internet et les éditeurs de vos logiciels vous souhaitez qu'Akamai effectue une analyse plus poussée du trafic, voici ce que vous devez fournir. Collectez les fichiers journaux de votre pare-feu ou de votre logiciel, dans un fichier texte, avec : 

  • L'adresse IP et le port source 
  • L'adresse IP et le port de destination 
  • Les indicateurs TCP 
  • Un horodatage du trafic suspect, avec mention du fuseau horaire
Envoyez ensuite ces informations à abuse@akamai.com. Une équipe spécialisée dans l'analyse et la réponse aux abus signalés surveille cette liste de distribution. Il n'y a pas de service téléphonique, car nous avons constaté que les opérations de diagnostic et de réaction face aux abus assurées par la liste abuse@akamai.com sont extrêmement efficaces.