Akamai dots background

Fournir des solutions PaaS (Platform as a Service) et IaaS (Infrastructure as a Service)

Relever les défis en matière de performances et de sécurité dans le Cloud

Les fournisseurs de services PaaS (Platform as a Service) et IaaS (Infrastructure as a Service) sont confrontés à un ensemble de difficultés communes qu'ils doivent surmonter pour assurer une prestation de services réussie et pour encourager l'adoption. Commençons par définir IaaS et PaaS.

L'IaaS fait référence à l'achat de stockage de base, de puissance de traitement et de mise en réseau pour assurer la diffusion d'applications de Cloud Computing. Il s'agit de l'évolution logique pour les entreprises qui veulent migrer certains processus et applications spécifiques dans le Cloud mais souhaitent conserver un degré élevé de contrôle et d'administration sur les fonctions et applications.

Le PaaS peut être considéré comme un maillon supérieur dans la « chaîne alimentaire » du Cloud Computing : les entreprises achètent non seulement la puissance de traitement, le stockage et la mise en réseau à un fournisseur tiers mais également des composants clés du développement d'applications tels que des bases de données, des fonctions de partage de fichiers et d'autres fonctionnalités. Ce modèle réduit quelque peu le contrôle de l'entreprise cliente. L'argument avancé est que cela permet de libérer des ressources afin de créer des éléments logiciels adaptés aux besoins, qui seront exécutés sur la plate-forme.

Les services IaaS et PaaS connaissent une croissance exponentielle. Une étude menée récemment par Gartner révèle que la pénétration de l'IaaS va augmenter de 45,4 % en 2012 pour atteindre 6,2 milliards de dollars, tandis que le PaaS devrait atteindre 1,2 milliard de dollars en 2012.

Trouver le juste milieu entre contrôle, coût et capacité

Il est manifeste que l'IaaS permet de conserver un plus grand contrôle de l'infrastructure informatique au sein de l'entreprise. Mais ce contrôle a un coût. Les structures de coûts des modèles IaaS sont généralement plus difficiles à prédire et à gérer. D'un autre côté, la structure de coûts du PaaS est plus facile à gérer. Ses inconvénients sont liés au risque de dépendance vis-à-vis d'un seul fournisseur et à la perte de flexibilité associée à l'intégration du produit avec la plate-forme. Le PaaS commence à s'imposer, et sa part par rapport à l'IaaS va certainement augmenter dans les prochaines années. Cependant, certaines entreprises privilégieront toujours le contrôle plutôt que le coût.

La capacité et les performances sont probablement les principales considérations opérationnelles des fournisseurs PaaS et IaaS. En effet, dans les deux cas, la simplicité d'utilisation joue un rôle majeur dans l'adoption d'applications Web.

Akamai prend en charge l'IaaS et le PaaS

La portée mondiale et les capacités de la solution Intelligent Platform™ d'Akamai nous permettent de répondre aux besoins des fournisseurs IaaS et PaaS et de leurs clients. Il s'agit non seulement de la plus grande plate-forme de serveurs distribués au monde, mais également de la plus sécurisée. Pour en savoir plus sur les tarifs clairs et prévisibles et les performances inégalées d'Akamai en matière d'IaaS et de PaaS, lisez cet article sur la plate-forme de diffusion d'applications Alta, la solution d'Akamai pour les fournisseurs IaaS et PaaS.